La Présence

Se centrer dans l'instant présent

De quoi s'agit-il ?

La majorité d'entre nous a fait l'expérience de ce qu'est un instant de grâce. Un court moment de perfection durant lequel à cet instant précis rien ne pourrait être mieux.

Et si nous pouvions rester dans cet état...

La pratique

La Méthode P.I.C propose une approche dynamique et statique pour lâcher prise. Les principaux freins et obstacles à la présence étant les attachements et la saisie par le mental, les exercices sont faits pour les sortir de l'équation. Nous passons alors dans la dimension de l'Être et non plus de l'Avoir, source de joie sans autre support particulier que le flux de la vie qui s'écoule naturellement à travers nous.



Agenda »

Nous développerons deux qualités pour bien pratiquer :

LA CONCENTRATION (focus)

C'est ce qui va nous permettre de délimiter la zone à observer. Cette capacité, à l'instar du zoom sur un appareil photo, va nous permettre de mettre le focus sur les différentes parties du corps pour en observer les sensations qui y sont présentes. L'assiduité de la pratique aidant nous parvenons avec l'entraînement à percevoir des zones de plus en plus réduites sur tout le corps ainsi que les sensations qui s'y produisent. De sensations grossières à celles plus subtiles nous comprenons leur nature impermanente et l'inutilité de s'y attacher.

Cette compréhension de la nature impermanente de toutes choses observées objectivement s'étend finalement à notre quotidien et nous fait prendre conscience de nos avidités et aversions inconscientes. Leur mise en lumière par l'attention les dissout progressivement.

L'ATTENTION (présence)

C'est ce qui permet de voir les choses au moment même où elles se produisent.

C'est une attitude neutre qui ne recourt pas au mental, il n'y a donc pas de jugements, d'analyses, d'émotions, de sensations dans la présence à soi-même ou à son environnement.

Sous le feu de l'observation les phénomènes qui nous font souffrir se délitent et finissent par disparaître pour ne plus jamais revenir. La source de la souffrance est ainsi complètement déracinée.


INTERACTIONS DE LA CONSCIENCE

A chaque fois que je fais un mouvement à ce qui apparaît
A chaque fois que je tourne ou me détourne de ce qui se révèle
Je deviens un "sujet" qui contemple un "objet"
La façon de contempler du sujet révèle une question 
La façon qu'il a de se saisir de l'objet apporte une réponse