La Méditation Sensorielle

ou méditation Vipassana

Déraciner définitivement les causes de la souffrance

Un art millénaire qui a fait ses preuves

C'est une approche laïque, basée sur l'expérience personnelle découlant de la pratique d'une technique transmise en droite ligne du bouddha historique.

Depuis, ses elèves et des milliers d'étudiants, se sont libérés et ont atteint la pleine réalisation.

Longtemps gardée secrète dans des monastères Birman, elle a été popularisée dans les années cinquante et a été l'une des principale inspirations du mouvement Mindfullness (MBSR).

Cette méditation permet d'éradiquer les racines de la souffrance : l'avidité, l'aversion et l'ignorance des lois de l'univers (impermanence, interdépendance, existence non intrinsèque des phénomènes...). Au fil du temps et de l'expérience du méditant, l'origine du flux incessant de pensées produits par l'esprit d'instant en instant est mis en lumière.

Les anciens mécanismes de réactions conditionnés, qui pouvaient bloquer la libre circulation du flux de la vie, vont naturellement laisser la place à un équilibre intérieur pour un fonctionnement plus serein et harmonieux.

Comment cela fonctionne t'il ?

Cette forme de méditation a comme support l'observation des sensations sur et dans le corps.

Elle se pratique les yeux fermés dans une position libre et confortable mais permettant la vigilance.

Le principe consiste à entrer en contact avec notre inconscient pour comprendre et démonter les mécanismes à l'origine de nos maux. La meilleure façon d'y parvenir de façon objective est d'observer les sensations qui se manifestent à la surface et à l'intérieur du corps. Car c'est précisément là où elles se manifestent que se trouve la zone de contact entre le corps et l'esprit.

Vous y observerez la nature transitoires des phénomènes, qu'ils apparaissent, demeurent un certain temps dans votre perception, ne sont pas stationnaires puis sont réabsorbés, disparaissant dans la nuit de votre conscience en laissant un vide. Si la présence de l'objet (être aimé, objet désiré) est source d'un fort attachement, une grande souffrance va se manifester. Cette souffrance est la conséquence d'une réaction disproportionnée face à ce flot de sensations qui vous parcourent.

Vous découvrirez par exemple que toute sensation, aussi subtile soit-elle, impacte le mental et inversement. Ainsi, lorsque vous vous dites "c'est beau", "j'aime ceci", ou "je déteste cela", c'est une ou plusieurs sensations qui sont à l'origine de ces pensées.

La pratique et l'entrainement vont permettre de dévoiler l'influence des réactions à ces sensations et comment des pensées, des émotions et des actions pas toujours profitables en découlent et comment les corriger.

Grace à l'entraînement, vous serez en mesure d'observer des sensations de plus en plus subtiles, et ainsi voir de plus en plus clairement les zones les plus profondes de votre être. Vipassana en Pali signifie d'ailleurs "vision claire".

Cette puissante prise de conscience de l'impermanence des phénomènes génère l'intérêt de ne pas s'y attacher. Ce détachement peut s'opérer grâce à une attitude d'observation neutre exempt de réactions que nous nommons équanimité. Cet équilibre intérieur bien loin de l'indifférence va développer une attitude plus juste envers tout ce qui nous entoure.

Pourquoi de ne pas juste observer les pensées (qui passent comme les nuages dans le ciel) ?

De même que stopper le flux de pensées est illusoire, même si une pensée reste un phénomène subjectif, elle reste intangible et surtout, n'est pas la véritable racine de la souffrance. C'est donc une perte de temps et d'efficactié que d'observer une pensée.

De plus l'observation directe des phénomènes objectifs que sont les sensations, évite les délires, projections et interprétations que pourrait produire l'observation de la pensée ou des émotions qui sont abstraits. En effet, que pouvons nous observer d'une chose abstraite et aussi insaisissable qu'une pensée ou une émotion…

Cette forme de méditation encourage l'expérience directe et non des croyances, dogmes ou pratiques mystiques. Chacun est libre de vérifier son efficacité en effectuant un cycle d'au moins 10 séances et en intégrant une pratique quotidienne de 15-20 minutes minimum et une heure hebdomadaire.

Bénéfices principaux

  • CONNAISSANCE DE SOI
  • DÉVELOPPER LA PAIX ET L'HARMONIE
  • Comprendre L'IMPERMANENCE
  • Comprendre les mécanismes D'ATTACHEMENT et d'INTERDÉPENDANCE

Par quels moyens

  • Développer les facultés D'ATTENTION et de CONCENTRATION
  • OBSERVER LES SENSATIONS du corps
  • Développer L'ÉQUANIMITÉ

Cette méditation peut aussi être enseignée en troisème partie de la méthode P.I.C.

La Méthode P.I.C »